Calibrer son écran sous Linux (Ubuntu 10.4)

Pop
Pop

Afin de traiter au mieux ses photos en RAW, il vaut mieux disposer d’un moniteur calibré. Pour cela il est nécessaire d’utiliser une sonde: c’est un petit périphérique USB ( On en trouve autour de 80€ ) qui vient se placer sur l’écran et qui va analyser le rendu des couleurs afin de déterminer le profil colorimétrique correspondant à votre écran. Ce profil, un fichier ICC, sera utilisé par le système pour avoir un rendu de couleur très proche de la réalité et ainsi permettre de traiter au mieux ses photos. Autant avant avec des photos JPG en 8bits l’intérêt était très limité, autant maintenant avec des fichiers RAW de 14 bits, la calibration prend tout son sens.


Sous linux, on commence à voir apparaitre des outils pour calibrer les écrans. Parmi ces logiciels, 3 vont nous intéresser ici:

  • Argyll: Logiciel permettant de gérer un grand nombre de sondes colorimétriques. Il est indispensable au calibrage de l’écran. Son utilisation est par contre peu aisée pour les novices.
  • dispcalGUI:Logiciel permettant de gérer la calibration de son écran. Il utilise Argyll pour piloter les sondes colorimétriques.
  • Gnome Color Manager: Permet de charger un profil colorimétrique dans gnome.


Première étape: Installer Argyll

Cette suite logicielle est fournie de base dans Ubuntu Lucid, il n’y a donc aucun soucis d’installation.

 sudo apt-get install argyll

Suivant le modèle de votre sonde, il faudra ou non importer le firmware du fabricant. Pour cela, reportez vous à la documentation officielle d’argyll.

Deuxième étape: installer dispcalGUI

Ce petit logiciel n’est malheureusement pas disponible dans les dépots officiels. Par contre, l’auteur nous fourni un système d’installation fort simple basé sur autopackage.






Il suffit de se rendre à cette addresse et de télécharger le fichier .package (Linux Autopackage)

ensuite dans une console rendez ce fichier exécutable:

chmod +x dispcalGUI-0.4.9.2.package

puis lancez l’installation:

./dispcalGUI-0.4.9.2.package

Suivez les étapes.

Le mot de passe peut vous être demandé plusieurs fois au cours de l’installation afin de copier les fichiers dans les répertoires système.





Les pré-requis sont vérifiés puis l’installation est lancée



Ca y est, dispcalGUI est installé sur votre système. Il peut être lancé depuis la console avec un « dispcalGUI » ou depuis le menu « Graphisme » de gnome.


Troisième étape: Installer Gnome Color Manager

La paquet fait partie des dépôts de base dans Ubuntu Lucid, il n’y a donc aucun soucis d’installation.

 sudo apt-get install gnome-color-manager


Maintenant que toute notre chaine de calibrage est prête, lançons nous !

Le calibrage

  • Branchez votre sonde (J’utilise une Spyder 3 Express)
  • Lancez dispcalGUI
  • Allez dans le menu « options » puis cliquez sur « Détecter les périphériques d’affichage est les instruments »

Vous devez alors voir le nom de votre sonde dans la fenêtre principale. Ici la Spyder 3.

Ne connaissant pas encore la signification de toutes les options du logiciel, j’ai préféré laisser les options par défaut. La seule modification apportée concerne la qualité du profil que j’ai poussé au maximum.

  • Cliquez alors sur « calibrer et caractériser ». Une fenêtre s’ouvre et vous invite à placer la sonde sur la croix. Faites le et cliquez sur « lancer la mesure ».

  • Dans le menu qui s’ouvre sur le côté, choisissez « Calibrer » en appuyant sur 7. Pour améliorer la qualité vous pouvez cocher « Arrière-plan noir » mais ce n’est pas très pratique, les derniers choix avant la calibration se faisant en aveugle.
  • Vous pouvez aller vous préparer un café, l’opération dure de longues minutes…

Vous disposez maintenant d’un fichier ICC prêt à être utilisé dans votre logiciel de traitement de photos. Vous pouvez aussi l’utiliser dans « gnome color manager » afin qu’il soit chargé au lancement de votre session. Pour cela allez dans les préférences de gnome est lancez « Gestion des couleurs ».

Si vous trouvez votre écran légèrement « jaune », ne vous inquiétez pas c’est qu’il est calibré correctement !

J’utilise BibblePro 5 ( Oui, je sais ce n’est pas Opensource, mais… ) paramétré comme suit:

  • Profil de l’écran: Le profil fraichement créé par la sonde
  • Epreuvage à l’écran: Encore le profil fraichement créé par la sonde
  • Gestion des couleurs: Profil ICC
  • Espace de travail: Pro Photo RGB

Pour ceux qui n’ont pas de sonde et qui ont comme moi un MacBook Unibody (5.1) voilà le fichier de calibration de l’écran.

20 réflexions sur “ Calibrer son écran sous Linux (Ubuntu 10.4) ”

  1. *Excellent* article. Je crée mes profils couleurs sous Windows, c’est un bonheur de trouver un outil compatible avec ma sonde sous Linux !
    Merci.

  2. Alors là, bravo. J’avais essayé sans succès l’install avec les infos du site ubuntu officiel, tes explications m’ont permis de réaliser l’opération ! Merci !

  3. Super tuto ! merci !
    Fonctionne à merveille sous Ubuntu 10.10.

    Pour info le profile généré se trouve dans ~/.local/share/dispcalGUI/storage/

  4. Lors de la détection de la sonde par dispcalGUI j’ai : « Spyder2)’ !! Disabled-no firmware !! » alors que sur le site de dispcalGUI cette sonde est donné comme compatible (?)

    Si l’un d’entre vous a une petite idée je suis preneur.

    En tout cas, merci pour le tuto.

  5. Désolé, en fait tout est bien expliqué sur leur site, il suffisait de cliquer sur « Spyder2″

  6. En fait dispcalGUI me demande de lancer « spyder2en », mais je ne comprends pas ce que je dois faire…quand je tape « spyder2en » dans la console j’ai le message suivant : « spyd2en: Error – No CD present, or install file to process »

  7. Merci beaucoup pour ce tuto qui m’a permis de faire un profil avec une Spyder 3.
    Je confirme que cela est long cependant, j’en ai eu pour 1h50 pour tous les cycles.

  8. Pour un meilleur résultat, on recommande souvent de pré-régler manuellement les noirs et les blancs avant d’utiliser la sonde, ce que je fais à l’aide du mémo suivant :
    http://img714.imageshack.us/img714/72/contrasteh.png
    et de la mire suivante :
    http://img811.imageshack.us/img811/8073/mire.png

    Si votre écran ne dispose pas de boutons de réglage (c’est bien souvent le cas sur les PC portables), vous pouvez utiliser Gnome Color Manager après avoir lancé gconf-editor et coché apps/gnome-color_manager/show_fine_tuning

    Selon moi, ce pré-réglage est même fondamental et contentera déjà largement ceux qui n’ont pas de sonde. Mais ne tentez pas de pré-régler manuellement les couleurs : sans sonde de calibration, c’est voué à l’échec la plupart du temps. Contentez-vous de pré-régler la température de couleur si votre écran le permet.

    Merci encore pour le tuto.

  9. Merci pour la méthode, que j’ai suivie avec la même sonde. Petit hic, le calibrage prend au minimum une heure et demie !
    Quelqu’un a-t-il déjà eu le même souci ?

  10. Bonjour et merci pour cet excellent article. Une question piège cependant: est ce qu’un profil .icc réalisé en branchant l’écran sur un autre ordi (en l’occurence un portable mac) sera valable une fois importé dans une autre machine sous Ubuntu?
    J’ai une spyder2 et le logiciel est déjà installé sur le mac alors si c’est bon…
    Merci de vos conseils!

  11. Bonjour Vincent,
    ton message date mais peut intéresser d’autre personnes.
    Il me semble que d’un ordi à un autre et même d’un système à un autre (y compris sur la même machine), le calibrage doit être refait.

  12. Bonjour,

    Merci pour ce guide simple et efficace! J’en profite pour préciser que si vous utilisez une sonde ColorMunki Display, il vous faudra au moins la version 1.3.4 d’Argyll, qui pour ma part n’était pas encore dans les dépôts.

    Une install manuelle de la dernière version sera donc nécessaire.

    Et pour répondre à la question de Yann, chez mois la calibration n’a pris « que » 10 minutes. Cela dépend peut-être du type de sonde utilisé…

  13. Merci pour cet intéressant article, il m’a beaucoup aidé pour l’installation des deux programmes.

    Deux ajouts à faire:

    1/ Maintenant, il y a un .deb pour 10.04, 10.08, 11.04 et 11.08

    2/ il se peut que la sonde ne soit pas reconnue tout de suite. C’était le cas de ma sonde Gretrag-MacBeth. Aussi, il y a lieu de faire la commande ‘lsusb’ pour voir où la sonde est reconnue.

    Exemple:
    xxxxxx@xxxxx:~$ lsusb
    ….
    Bus 006 Device 002: ID 0971:2003 Gretag-Macbeth AG
    ……

    Noter les numéros de bus et de device. Les retranscrire dans la commande suivante.

    xxxxxx@xxxxxx:~$ sudo chmod 666 /dev/bus/usb/006/002

    Et voilà.

  14. Linux n’est définitivement pas adapté aux photographes et autres graphistes numériques. La plupart d’entre nous travaillons avec au moins deux monituers (je parle des professionnels et des amateurs éclairés, évidemment). Mais Linux ne peut pas gérer deux écrans correctement. Donc, pas adapté aux personnes exigentes. Sans vouloir offenser personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 − quatre =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>