Installer Openoffice 3.0 sur Ubuntu 8.10

Voilà comment installer facilement openoffice 3.0 sur Ubuntu 8.10 en attendant son intégration officielle. Pour simplifier et pour ne pas gener les mise à jour futures, la version 2.4 ne sera pas supprimée du système.

  • Rendez vous ici pour télécharger Openoffice FR sous forme de paquets debian.
  • Décompressez l’archive ainsi téléchargée.

[code]

tar xvf OOo_3.0.0_LinuxIntel_install_fr_deb.tar.gz

cd OOO300_m9_native_packed-1_fr.9358/DEBS

sudo dpkg -i *.deb

[/code]

Voilà, openoffice est installé dans /opt, il ne reste que 2 choses à régler: Les raccourcis d’accès et la boîte d’ouverture de fichiers compatible gnome.

  • Cliquez avec le bouton droit sur le menu de gnome puis lancez l’éditeur de menu.

Pour chaque entrée de menu correspondant à openoffice, il faut remplacer la commande de lancement d’openoffice 2.4 par celle fraichement installée.

La commande d’origine:

La nouvelle commande:

Voilà, pour l’installation.Il reste un petit détail à régler, Openoffice utilise par défaut ses propres boites de dialogue pour ouvrir et enregistrer des fichiers.

C’est un peu dommage de ne pas pouvoir profiter des boites GTK.

Pour y remédier , il faut lancer openoffice puis dans outils / options / général décocher l’option « Utiliser les boite de dialogue openoffice.org ».

Et voilà, c’est terminé, nous voilà avec les boites de dialogue de Gnome / GTK.

Xsane et tesseract, l’OCR qui marche très bien sous Linux

Voici comment utiliser l’OCR (reconnaissance de caractères) avec Xsane sous Ubuntu hardy.

Il faut tout d’abord installer Xsane, imagemagick (avec synaptic ou apt-get) et tesseract. Pour installer ce dernier, il faut utiliser le tutoriel situé ici. Faites bien attention à suivre le tutoriel « Par les deb de « b52″ (32 et 64 bits) ».

Afin d’interfacer Xsane et tesseract, il faut un script. J’en ai trouvé un nommé xsane2tess mais il ne fonctionne pas chez moi. J’en ai donc créé un autre que vous pouvez installer comme ceci:

[code lang= »bash »]

cd /usr/bin

sudo wget https://www.equinoxefr.org/wp-content/uploads/2008/07/xsane2tess.pl

sudo chmod +x xsane2tess.pl

[/code]

Ensuite lancez Xsane et allez dans Préférence / Configuration (ALT+s) pour entrer les options suivantes

Xsane

Après avoir validé les bonnes options, il faut mettre les paramètres Sane comme suit:

Xsane

  1. Mode enregistrer
  2. Nom de fichier sans extension
  3. Type de fichier TXT
  4. Mode de scan: GRIS
  5. Résolution: 300 dpi donne de bons résultats
  6. Sélectionnez la zone de texte
  7. La sélection
  8. Effectuez une rotation si nécessaire
  9. Lancez le scan

Voilà, vous avez maintenant un beau fichier TXT qu’il vous faudra vérifier avec openoffice et son correcteur d’orthographe par exemple.

Les résultat sont assez étonnants, j’avais essayé GOCR il y a quelques temps mais j’en étais très déçu. Là, il y a avec tesseract, une véritable alternative aux outils propriétaires.

Bonne OCR 😉

Framabook ou le « livre libre »

Le site framabook

Pour ceux qui ne connaissent pas, le site Framabook regroupe des livres libres. Ils sont librement téléchargeables en PDF, ou achetables pour environ 15 €.

Cette initiative, montre que le libre ne s’applique pas qu’aux logiciels. Les ouvrages présentés sont d’excellente qualité, vous pouvez par exemple trouver un livre sur la migration d’office à openoffice ou un livre sur l’utilisation d’Ubuntu.

Bonne lecture 🙂

Logo FramaBook

eeePC, j’ai craqué

J’ai trouvé trouvé ce concept de machine tellement sympa que j’ai craqué. Samedi matin, j’étais devant le magasin SFR rue du Faubourg Saint-Antoine à 10h pour être sur de ne pas rater l’objet de ma convoitise 😉 Un quart d’heure plus tard, me voilà dehors avec mon petit carton estampillé Asus.

De retour à la maison, je démarre la bête et pars à sa découverte. Je ne vais pas vous refaire sa description ni son éloge, les blogs en parlant sont dèjà très nombreux. Je vais seulement vous détailler les différentes manipulations que j’ai réalisé pour adapter la bête à mes besoins.

J’ai trouvé trouvé ce concept de machine tellement sympa que j’ai craqué. Samedi matin, j’étais devant le magasin SFR rue du Faubourg Saint-Antoine à 10h pour être sur de ne pas rater l’objet de ma convoitise 😉 Un quart d’heure plus tard, me voilà dehors avec mon petit carton estampillé Asus.

De retour à la maison, je démarre la bête et pars à sa découverte. Je ne vais pas vous refaire sa description ni son éloge, les blogs en parlant sont dèjà très nombreux. Je vais seulement vous détailler les différentes manipulations que j’ai réalisé pour adapter la bête à mes besoins.

Tout d’abord, un constat simple, pour plaire au plus grand nombre, les polices de caractère sont énormes. On peut y remédier de différentes façons:

  • Pour les applications KDE: lancez un terminal Alt + Ctrl + t puis tapez kcontrol, là dans le réglage des polices, passez les toutes à 8.
  • ensuite, pour les application GTK: lancez un terminal Alt + Ctrl + t puis tapez kate ~/.gtkrc-2.0 et placez dedans gtk-font-name = « Sans 8 »
  • Pour firefox, il faut modifier le fichier userChrome.css et passer la police de 10 à 8. Ensuite, il faut installer l’extension FullScreen. Tout est détaillé dans ce très bon article.

Bon, maintenant il va falloir s’attaquer à l’interface graphique. Beaucoup changent l’application d’asus pour un bureau complet. Personnellement, je préfère la garder, je la trouve sympa et conviviale pour une petite machine qui va servir souvent peu de temps (prise de note, mails, visio…). Seulement, les critiques faites par les utilisateurs sont justes, cette interface n’est pas très simple à customiser. J’ai donc décidé de modifier le comportement du système pour pouvoir ou non l’utiliser par appui sur une simple combinaison de touches en fonction de l’usage du pc.

J’ai d’abord commencé par « virer » icewm pour le remplacer par fluxbox. Vous trouverez un script à la fin de l’article qui vous permettra de faire ça facilement.
Je me trouve donc avec un nouveau Window Manager que j’ai paramétré avec le multi bureaux.

Les différentes étapes à suivre:

  1. Ajouter les dépots debian etch dans apt.
  2. Installer fluxbox / fluxconf
  3. Configurer fluxbox pour le eeepc
  4. Créer un script pour activer / désactiver l’interface Asus.

Sauvegardez vos données avant de bricoler votre eeepc 😉

Téléchargez le script ci-dessous en tapant dans un terminal:

wget https://www.equinoxefr.org/public/configeeepc.sh
sh configeeepc.sh

Voilà quelques applications tournant sur le eeepc:

Fluxbox avec l’interface asus

Fluxbox seul (Maison + a)

l’ide Arduino sur eeepc

Le soft de mon oscilloscope (bitscope)

Google en fullscreen avec Firefox

Quelques raccourcis:

  • Maison + a: lancer / fermer l’interface asus
  • Maison + t: Terminal
  • Maison + i: Firefox
  • Alt + F1: Bureau 1
  • Alt + F2: Bureau 2
  • Alt + F3: Bureau 3
  • Alt + F4: Bureau 4

Personellement j’utilise sur mon eeepc:

  • firefox
  • openoffice
  • pidgin
  • skype
  • ssh
  • ICAClient
  • gftp
  • pan
  • liferea
  • arduino
  • bitscope dso
  • grisbi
  • webcam
  • LauncherTools

Pour info, voici le script que vous avez téléchargé.

#! /bin/sh

echo "Installation..."

sudo cp /etc/apt/sources.list /etc/apt/sources.old
sudo cp /usr/bin/startsimple.sh /usr/bin/startsimple.old
cd /tmp
wget https://www.equinoxefr.org/public/config_eeepc.tgz
sudo tar xvf config_eeepc.tgz -C /
sudo apt-get update
sudo apt-get install fluxbox fluxconf
echo "Termine. Redemarrez votre eeepc"

J’ai fait les différentes manip à la main, du coup le script n’est pas testé. Merci de me faire un retour en cas de problème. Si votre eeepc ne se lance plus,il vous reste la restauration en appuyant sur F9 ou en utilisant le DVD d’asus.

ATTENTION: du fait de l’ajout des sources debian etch, si lors d’une installation, apt vous propose de mettre a jour un grand nombre de paquets,annulez tout, vous risquez de compromettre la stabilité du système !