Fabrication rapide d’un clip de montage pour garde boue

Je voulais pouvoir monter et démonter rapidement les gardes boue de mon vélo. Le problème c’est qu’à l’arrière il faut démonter la roue pour le fixer. Hors de question!

Je modélise un petit support en plastique qui sera vissé sur le garde boue. Le support vient se clipser sur le cadre sans avoir à retirer la roue. Mission accomplie 🤘

 

Le fichier sur Thingiverse: https://www.thingiverse.com/thing:3013514

Fabrication d’une nouvelle imprimante 3D

Après avoir utilisé quelques années mon ancienne imprimante 3D, je voulais en construire une plus précise et surtout plus fiable. Pas de réglage et d’ajustement sans fin comme la précédente. Simplicité et fiabilité. Je dispose maintenant d’un petit tour et d’une petite fraiseuse ce qui me permet de fabriquer des pièces précises en acier ou aluminium.

La nouvelle imprimante sera donc quasi intégralement en aluminium avec un design proche de la Prusa i3. Je conserve le principe de l’extrudeur déporté (bowden) pour avoir une tête d’impression légère et vibrant moins.

Le châssis est fabriqué avec les profils de l'ancienne imprimante. Première étape, les tiges trapézoïdales du portique supportant l’axe X et Z sont percées pour être emboîtées / collées directement sur les arbres des deux moteurs Nema 17.

Perçage des vis trapézoïdales

 

Les vis sont collées sur l’arbre des moteurs
Le chassis

 

L’axe Y

Monté sur des plaques en alu épaisses, il est ajustable et renforce la rigidité de l’imprimante.

 

Supports de roulements pour Y

Simple mais efficace comme fixation.

Fraisage d’un des blocs pour X

C’est parti pour quelques copeaux.

Le bloc intégrant roulement et support moteur pour X

Préparation du tendeur de courroie pour X

 

 

 

le tendeur en place

 

 

La courroie est bien tendue
Fraisage d’un bloc de POMC

 

 

la fixation du chariot X portant Z

 

De rares plans sont réalisés avec LibreCAD.

Préparation des supports moteurs de Z

 

Tests de position du portique
Avec le plateau Y
Fabrication d’un support d’extrudeur
L’extrudeur et son support

Le support est fabriqué rapidement à l’aide de la fraiseuse. Pour l’extrudeur, il est acheté. Sa fabrication ne serait pas rentable.

Le tendeur de courroie pour Y

 

Le portique X avec un capteur à induction et l’extrudeur

Un capteur à induction permet un nivellement automatique du plateau. Le firmware marlin gère une matrice de 9 points pour calculer l’assiette et la déformation éventuelle du plateau chauffant en aluminium.

Préparation de l’électronique
Intégration d’un raspberry avec Octopi et d’un relais pour piloter l’alimentation

Un raspberry pi 3, une webcam et un relais viennent compléter le pilotage à distance de la machine. Via un navigateur web ou avec l’application mobile Printoid. Top !

Le pilotage à distance avec Octopi

L’imprimante est dans le garage et peut être ainsi surveillée à distance.

 

Le câblage avance
Le moteur de l’extrudeur

Vu le prix de 6$, inutile de chercher à le fabriquer.

Prête pour des tests
Ruban de LED intégré dans le chassis en aluminiun
Premier « torture test »
Coin coin

Les étapes qui restent à faire: Finir le carénage de l’imprimante, installer un ventilateur sur le portique X, réaliser quelques pièces pour améliorer l’imprimante: une chaîne porte câble, un boitier pour l’écran LCD, un cache pour le relais…

Les résultats sont à la hauteur de mes attentes, l’imprimante est fiable et la résolution à 0.1mm est atteinte sans problème à la vitesse de 80mm/s.

Domotique avec raspberryPi et Domoticz

J’utilise depuis quelques mois une solution domotique qui me donne pleinement satisfaction. Cette solution relativement économique repose sur l’utilisation d’un RaspberryPi avec le logiciel Domoticz ainsi que d’un « modem » radio 433MHz RFXCom

Je ne vais pas détailler l’installation de Domoticz, tout est décrit sur leur site et l’opération reste très simple.

Mes besoins essentiels concernent les consommations de l’habitation ( eau, gaz, électricité ) et les relevés de température et humidité dans certaines pièces. De plus, je pilote quelques lumières ainsi qu’un radiateur de type sèche serviettes. Depuis quelques temps j’ai ajouté des capteurs d’ouverture sur les Vélux et les portes. Je peux ainsi savoir par une notification sur le téléphone si l’on quitte la maison avec un Vélux oublié ouvert…

La solution à base de technologie radio en 433MHz présente quelques avantages:

  • Le prix
  • Le nombre de modules disponibles sur le marché
  • La possibilité de créer facilement ses propres capteurs avec un arduino par exemple

Le gros inconvénient c’est que contrairement au Zwave, il n’y a pas de retour d’état. Pour piloter des éléments « critiques » comme le chauffage, c’est un peu gênant mais on peut y remédier d’une façon assez satisfaisante à l’aide d’un script.

Les modules que j’utilise sont disponibles facilement dans les grandes surfaces de bricolage ou sur internet.

 

Le raspberry équipé d’une carte RFM12Pi en 868MHz pour un usage futur.

RasberryPi
RaspberryPi

 

Le modem RFXCom. On pourrait en créer un avec un arduino pour beaucoup moins cher mais il faut décoder les différents protocoles ce qui m’aurait demandé trop de temps. J’ai donc préféré acheter un module « tout fait » et consacrer plus de temps sur les autres parties.

Module RFXCom
Module RFXCom

 

Des sondes de température Oregon sont disposées aux endroits stratégiques ( Salon, Salle de bain, extérieur, chambres…)

Capteur oregon de température et humidité
Capteur Oregon de température et humidité

 

Le carillon de la porte d’entrée est lui aussi compatible. Il peut donc servir d’alerte sonore si besoin, d’autant qu’il dispose de 3 mélodies utilisables avec des codes différents.

Carillion
Carillon

 

Pour les Vélux, de simples capteurs d’ouverture

Capteur d'ouverture
Capteur d’ouverture

 

Pareil pour la porte du garage

Capteur d'ouverture
Capteur d’ouverture

 

Il y a aussi un capteur de mouvement pour le déclenchement d’un éclairage et d’une notification sur smartphone

Capteur de mouvements
Capteur de mouvements

 

Les lumières sont pilotables par ces petits relais.

Module d'éclairage
Module d’éclairage

J’utilise aussi les modules d’éclairage pour piloter le sèche serviette. Attention, il faut le piloter au travers du fil pilote. Il y a une petite astuce très bien décrite sur le site d’Alexandre.

La consommation électrique est relevée par un OWL180. Une petite pince ampèremétrique branchée sur le compteur transmet la consommation en temps réel.

Consommation électrique - OWL180
Consommation électrique – OWL180

 

Un petit écran déporté affiche la consommation en temps réel

Consommation électrique - OWL180
Consommation électrique – OWL180

 

Pour le gaz, c’est un peu plus compliqué mais aussi plus amusant. Les modules du commerce sont très chers, le DIY vient à la rescousse.

Capteur DIY Gasmonitor
Capteur DIY Gasmonitor

C’est simple, un arduino relève les impulsions générées par le compteur de gaz (un aimant est placé sur la roue du compteur) et les transmet à Domoticz par radio. On peut capter les impulsions d’un compteur de gaz avec un interrupteur reed.

Par la même occasion je relève la température et l’humidité du garage avec un DHT22.

Je vais aussi ajouter la consommation d’eau un peu plus tard.

IMG_20141230_095054_

Et le circuit vraiment très simple

Sélection_023

Le schéma et le code pour programmer l’arduino sont sur Github ici. C’est une première version mais ça marche très bien.

Pour la transmission des informations, j’ai utilisé une librairie permettant de simuler un capteur de type RFXMeter et RFXSensor. Du coup domoticz détecte le capteur tout seul comme un grand. Pour les informations de température et d’humidité, j’ai plutôt utilisé le format Oregon V2 gentiment mis à disposition par Olivier ici. Le nombre d’impulsions comptées est stocké dans l’EEPROM de l’arduino toutes les heures afin de ne pas perdre les informations en cas de coupure de courant.

Un seul arduino peut donc émuler toutes les sondes possibles et imaginables. D’autant qu’il ne faut qu’un arduino et un petit transmetteur 433MHz qui coûte 2-3€ ! Pour les arduino, j’utilise des Mini Pro en 5v ou en 3.3v suivant le type d’alimentation.

 

Après les informations concernant le matériel, voilà un petit tour de ce que ça donne dans Domoticz.

 

Le dashboard
Le dashboard
Les compteurs
Les compteurs
La conso de gaz
La conso de gaz
Les rapports d'électricité avec les coûts
Les rapports d’électricité avec les coûts
La météo
La météo
Des scénarios
Des scénarios

 

Des scripts lua sont aussi possibles pour faire ce qui n’est pas possible avec l’interface web. Ici par exemple, on envoie une notification sur mobile si la porte du garage est restée ouverte. Pratique avec des enfants 😀

print(‘Porte de garage…’)

t1 = os.time()
s = otherdevices_lastupdate[‘Porte de garage’]
— returns a date time like 2013-07-11 17:23:12

year = string.sub(s, 1, 4)
month = string.sub(s, 6, 7)
day = string.sub(s, 9, 10)
hour = string.sub(s, 12, 13)
minutes = string.sub(s, 15, 16)
seconds = string.sub(s, 18, 19)

commandArray = {}

t2 = os.time{year=year, month=month, day=day, hour=hour, min=minutes, sec=seconds}
difference = (os.difftime (t1, t2))
if (otherdevices[‘Porte de garage’] == ‘Open’ and difference > 300 and difference < 400) then
commandArray[‘SendNotification’]=’La porte de garage est ouverte depuis plus de 5 minutes!’

end

return commandArray

Il y a aussi des applications android / iphone pour piloter le tout avec son mobile.

Voilà un bref aperçu de ce que l’on peut faire. Tout ou presque est possible ! Si vous avez des questions sur cette solution, n’hésitez pas à laisser un commentaire 🙂

Rail guide #DIY pour scie circulaire.

Voilà un guide de coupe pour ma scie circulaire. Il en existe de nombreux modèles maintenant pour différentes scies notamment les plongeantes. La mienne qui a plusieurs années ne dispose pas de ce genre de guide de coupe.

On peut trouver des guides universels comme par exemple celui de wolcraft. Le problème c’est le prix qui n’est pas donné ( ~ 75 €)

Voilà comment en fabriquer un très efficace et économique en respectant 1 impératif la hauteur de coupe. Mon guide une fois terminé fait perdre à peine 8mm de coupe. C’est essentiel sur une scie comme la mienne qui n’a que 55mm de profondeur de coupe.

 

Il vous faudra 1 plaque de 3mm MDF ou contreplaqué de plus d’1m et d’environ 40 à 50 cm de large.

1 petite plaque de contreplaqué de 5mm et de la taille de la semelle de votre scie.

Ensuite de plats d’alu de la longueur de votre guide (1.20m chez moi) de 20mm de large et de 2mm d’épaisseur.

 

La suite en image, il n’y a pas grand chose de compliqué. Il faut rainurer la plaque de CTP de la semelle avec deux rainures de la largeur des plats d’alu. Ça se fait sans soucis à la défonceuse.

Les plats sont collés sur le MDF avec de la colle néoprène.

Une fenêtre est ouverte dans la semelle à la scie sauteuse pour laisser passer la lame et son garde. Deux trous taraudés permettent de fixer la semelle à la scie.

La scie et sa semelle
La scie et sa semelle

 

La semelle en CTP
La semelle en CTP

 

Le guide
Le guide

 

La scie sur le guide
La scie sur le guide

 

A peine 8mm de perdus
A peine 8mm de perdus

 

Avec ça vous avez des coupes parfaites sans éclat le tout pour moins de 20 € 🙂